hhh
ILS ONT FAIT RENAITRE L’ALSACE
26 août 2016
dd
L’ADMINISTRATION FAIT UN PROCES AUX AUTONOMISTES EN ALSACE
2 septembre 2016

MONARCHIE DE JUILLET

m

Quatre mois plus tard, à Paris la Révolution des « Trois ruses  » abat le régime de Charles X. Le pouvoir revient • entre les mains de la famille d’Orléans et de son chef, lippe, qui a réussi à se donner une apparence libérale en n de ses liens avec la grande bourgeoisie. Avec Louis-Philippe :officiellement la monarchie constitutionnelle.

Les libéraux alsaciens se rallient d’emblée au nouveau régime, tandis que des journaux comme le « Courrier du Bas-Rhin » soutienement Louis-Philippe. Lors des élections générales du 5 juillet 831, (au cours desquelles le suffrage censitaire est élargi) l’Alsace manifeste nettement ses préférences. Une cité comme are apporte majoritairement ses suffrages à Coulmann, odilon barrot (futur chef de l’opposition dynastique à la Chambre) et le célèbre lafayette qui, par son action à la tête de la Garde nationale Paris, a permis le succès de la révolution. Mais l’avènement  la monarchie de Juillet favorise par ailleurs repa­ie personnalités typiquement alsaciennes, telles que r. et surtout J-G Humann.

Né à Strasbourg en 1780, Jean-Georges Humann bâtit sa l’Empire. Négociant et gros importateur de coton, il est un de ceux qui savent tirer parti de l’isolement économique de la France et, probablement, des courants de contrebande qui sillonnent  l’Alsace. A la Restauration, il est devenu une notabilité respectée de tous et se lance  et se lance avec bonheur dans la vie politique.

j-G Humann est élu député libéral du Bas-Rhin de 1820 à 1827en mémé temps  que vice-président de la Chambre de Commerce

strasbourg Un moment menacé, il s’exile en Aveyron. où il ne manque pas s’intéresser aux mines de Decazeville puis aux forges d’Audincourt, dans le Doubs, (entreprise dont il deviendra Mais u revient bien vite au pays natal, où il se fait élire en 1830 Benfeld.

avec l’arrivée de  Louis-Philippe au pouvoir, Humann connaît la consécration tant en qualité d’homme d’affaires que d’homme d’affaire avec ses puissants associes Florent Saglio et renouard  la  » Compagnie du canal Monsieur  » puis méne à bien, en 1834, la construction du canal du Rhô» au Rhin, décidée par Napoléon. Il veille en outre aux destiner de la Compagnie des Bateaux à Vapeur du Rhin et du Mail ainsi que de bien d’autres sociétés encore. Sa carrière politique bénéficie également d’un stimulant salutaire. Elu député sans in interruption depuis 1830, Humann devient surtout un homrr: de gouvernement, par deux fois appelé au ministère des Finance (1832-1836 et 1840-1842). Par son esprit d’entreprise et par son rayonnement, le personnage est représentatif de cette bour­geoisie alsacienne intelligente et ambitieuse. Il montre aussi  jusqu’à quel point la monarchie de Juillet permet à la fortune de s’exprimer sur le plan politique.

A l’inverse de la bourgeoisie (qui détient désormais les rênes du pouvoir) le peuple semble ne pas être concerné par toute cette évolution. En Alsace comme ailleurs, son apathie est a peu près totale, un peu à l’image des autorités locales, qui entendent pratiquer ‘ ‘ libéralement une politique conservatrice ‘ ‘. Le 30 octobre 1836, aidé par un aventurier du nom de Persigny. le prince Louis-Napoléon, neveu de l’Empereur, tente de soulever le 4e régiment d’artillerie en garnison à Strasbourg : il échoue lamentablement dans l’indifférence générale. Désireux de mini­miser l’affaire, le gouvernement se contente de l’exiler.

 

Comments are closed.